Partenariat à l'AFD : une logique brouillée par le statut de bailleur - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Partenariat à l'AFD : une logique brouillée par le statut de bailleur

Abstract

The missions of France's development agency - Agence française de développement (AFD) - changed substantially when French cooperation was reformed in 1998. The agency became the "pivotal actor" of French development aid and grew strongly in terms of financial operations, of personnel and of breadth of its range of interventions. This change is part of the broader frame of research on New Public Management (NPM), an expression forged in the 1980s to describe an intellectual movement and principles aimed at applying private-sector management practices to the public sector. For the AFD, this translated into a broader range of powers: during the 2000s, the state regularly transferred parts of its authority to the agency, and some practices recommended by NPM, such as outsourcing, assessment and development of partnerships, were integrated into its operations. This dissertation examines the AFD's policy of partnerships: its range of applications, its definition, its development, its contradictions and recent changes. It will particularly try to establish how a same type of collaboration - partnerships - can apply to different actors and take different forms. In particular, this body of work describes how the agency's status as a donor and its financial power blurs the relationship between partners, as defined by the agency and its desire to apply it so. This work will examine the impact of the agency's financial power on its different types of partners - particularly depending on their own financial capacity -, on the number and nature of relations that they wish to maintain with the AFD. This dissertation also looks at how the French development agency has tried up until now to define and to organise its policy of partnerships through a set of procedures, so that the said policy appear consistent, and so that the agency's financial contribution to partnerships be directed towards projects that will bring it value.
Suite à la réforme de la coopération française de 1998, les activités et le rôle de l'Agence française de développement (AFD) ont considérablement évolué. Devenue "l'acteur pivot" de l'aide française au développement, l'agence a connu une forte croissance de ses opérations financières, de son champ d'intervention et de son personnel. Cette évolution s'inscrit dans les questions de recherche qui portent sur le New Public Management (NPM), terme né dans les années 1980 pour désigner un mouvement de pensée et des préceptes qui visent à introduire des pratiques de management privé dans la sphère publique. Pour l'AFD, cela se traduit par un renforcement de ses attributions. Ainsi, au cours des années 2000, l'État lui transfère régulièrement des compétences. Cela se traduit également par l'intégration, dans son fonctionnement, de pratiques recommandées par le NPM comme le recours à la contractualisation, à l'évaluation ou le développement de partenariats. Ce mémoire s'intéresse particulièrement à la politique partenariale de l'AFD, à son objet, sa définition, sa construction, ses contradictions et ses évolutions récentes. Il s'agit, entre autres, de comprendre comment un même type de collaboration - le partenariat - peut s'appliquer à des acteurs très différents avec des modalités variées. Ce travail décrit ainsi comment le statut de bailleur de l'agence et son pouvoir financier brouillent la relation partenariale, telle que l'agence la définit et souhaite la mettre en œuvre. Il examine l'impact de ce pouvoir financier sur les différents types de partenaires de l'AFD, sur leur nombre et sur la nature des rapports qu'ils entretiennent avec l'agence. Ce mémoire étudie enfin la manière dont l'AFD a tenté, jusqu'à aujourd'hui, et ce malgré des contraintes tant externes qu'internes, de définir et d'encadrer sa politique partenariale afin que celle-ci présente une cohérence d'ensemble et que les apports financiers de l'agence dans des partenariats correspondent à des actions présentant une réelle plus-value pour elle.

Keywords

Embargoed file
Embargoed file
Visibility date is undetermined
Loading...

Dates and versions

dumas-00956831 , version 1 (07-03-2014)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00956831 , version 1

Cite

David Allais. Partenariat à l'AFD : une logique brouillée par le statut de bailleur. Science politique. 2013. ⟨dumas-00956831⟩
301 View
5 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More