Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les prisonnières politiques des dictatures européennes du XXe siècle : les enjeux de la littérature carcérale

Résumé : Le XXe siècle, époque de grands mouvements politiques en Europe, propulse enfin la femme à un statut social en condition. La femme optimise rapidement cette possibilité, et crée alors sa place au sein de ces nouvelles sociétés innovantes. Elle profite des bienfaits de ces dernières pour se cultiver. Or, la rapidité des changements politiques favorise une instabilité générale qui permet la montée au pouvoir de tyrans dont l’ambition démesurée fait sombrer l’Europe dans le chaos et renvoie la femme à son statut initial d’objet. Cultivées et conscientes de la foudroyante acquisition puis perte de leurs droits, les femmes sont décidées à s’engager dans la lutte armée et dans la résistance aux quatre coins de l’Europe afin de conserver leur condition sociale et de lutter contre les régimes autoritaires et totalitaires pour le futur de leurs enfants. Victimes des régimes absolutistes, tout individu ne correspondant pas au profil requis par la dictature se voit enfermé et souvent condamné à mort. Dans les prisons, puis après leur libération, les femmes ont recours à une nouvelle arme : la Littérature. La Littérature et l’Histoire sont deux sciences humaines distinctes, pourtant elles sont indissociables, d’autant plus dans les récits rétrospectifs orientés par des destins étroitement liés à l’évolution des évènements historico-politiques. En quoi la Littérature peut-elle être un atout pour les (ex)prisonnières ? Pourquoi ont-elles recours à cet art ? Si la Littérature se présente comme une nouvelle arme pour ces nouveaux « soldats » est-elle aussi efficace que les armes létales ? L’objet de cette étude est d’explorer les utilisations de la plume par les victimes des dictatures européennes. Pour ce faire nous avons mis en évidence la progression culturelle de ces femmes qui a favorisé leur engagement dans la lutte, ainsi que le calvaire qu’elles ont eu à endurer comme châtiment pour leurs actes et ceux de leurs proches. Ce supplice, elles en témoignent dans leurs œuvres afin d’y reconstruire une identité propre, de prendre une revanche sur le passé, sur leurs bourreaux. C’est par la Littérature, cette culture qui les a libérées au début du siècle, qu’elles trouvent de nouveau leur libération et se présentent comme de nouvelles pédagogues, prophètes de la lutte pacifique féminine.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

Cited literature [20 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01138966
Contributor : Uppa - Bibliothèque Spécialisée Érasme <>
Submitted on : Friday, April 3, 2015 - 10:52:17 AM
Last modification on : Tuesday, February 2, 2021 - 3:40:03 PM
Long-term archiving on: : Saturday, July 4, 2015 - 10:11:34 AM

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01138966, version 1

Collections

Citation

Marion Borsotti. Les prisonnières politiques des dictatures européennes du XXe siècle : les enjeux de la littérature carcérale. Littératures. 2013. ⟨dumas-01138966⟩

Share

Metrics

Record views

299

Files downloads

2425