Promesses, action et inscription dans la durée. Applications dans le champ de la Responsabilité Sociale de l'Entreprise

Résumé : Le monde contemporain nous apparait à travers un déferlement incessant d’évènements que nous ne maitrisons pas. Événements du monde juxtaposés sur les écrans de télévisions, accolés sur les pages des journaux, fixés sur la toile par des informations venues de toutes part, étalant, pour ainsi dire, devant nous un monde de vicissitudes, symptômes de sa complexité qu’il n’est cependant jamais possible de déplier tout à fait sur les écrans. Car la complexité n’est pas une chose devant laquelle on se tient, mais dans laquelle on se trouve. Elle nous apparait sous les traits de l’incertain, du désordre et de l’instable, des changements fulgurants, de l’interdépendance des phénomènes. La complexité, qui ne se maitrise pas, conserve toujours une part irréductible d’insaisissable, inaccessible à notre entendement. Ainsi, dans ce monde global et complexe, il nous semble que tout change, tout le temps, très vite, radicalement. Comme les crises qui surgissent les unes après les autres, pour exiger, désespérément, le changement véritable. On se demande pourtant encore par où il viendra. Étrange impression. Les crises monétaires, financières, économiques, politiques, écologiques, climatiques, sanitaires, migratoires… qui agitent le monde se chevauchent et se succèdent, à tel point qu’on ne parle plus « des crises » mais de « La crise » pour caractériser l’état du monde au XXIe siècle, son état normal. Emprunté du latin crisis et du grec krisis, « crise » signifie « phase décisive d’une maladie » dans la langue médicale, et proprement « décision ». Soudaine, violente et subie, la crise est une phase périlleuse, trouble et décisive. Elle s’inscrit dans une temporalité spécifique : un moment critique de rupture radicale avec le passé, fracture du temps au seuil d’un avenir imprévisible. Temporalité spécifique qui fût celle du combat victorieux de l’esprit critique et scientifique des Lumières contre l’obscurantisme religieux, rejeté dans le passé des hommes libres entrés dans l’Histoire. Temporalité de la genèse historique du monde moderne. De toute évidence, rupture et changement sont indissociables dans la représentation moderne du temps. Mais alors qu’est-ce que durer dans le temps ?
Type de document :
Mémoires
Philosophie. 2015
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01301010
Contributeur : Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ufr Philosophie <>
Soumis le : lundi 11 avril 2016 - 16:15:16
Dernière modification le : vendredi 29 septembre 2017 - 12:05:13
Document(s) archivé(s) le : mardi 12 juillet 2016 - 11:55:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01301010, version 1

Citation

Valérie Louveau. Promesses, action et inscription dans la durée. Applications dans le champ de la Responsabilité Sociale de l'Entreprise. Philosophie. 2015. 〈dumas-01301010〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

105

Téléchargements de fichiers

309