Le maillage castral et manorial secondaire en pays d'habitat dispersé à la fin du Moyen Âge : le cas de la châtellenie de Tournon-d'Agenais (47) (XIIIe - début du XVIe s.)

Résumé : Les relations spécifiques entretenues notamment entre réduits défensifs communautaires et habitat aristocratique ont semblé constituer une première piste valable, dans un contexte local de densification du semis seigneurial bien documenté par les sources. L’étude de cette mutation des cadres politico-administratifs se révélait particulièrement porteur si on ajoutait le paramètre de la dispersion du peuplement, propre à l’ouest de la France et aux pays de Moyenne Garonne, Agenais inclus. Les travaux récents de Florent Hautefeuille sur la châtellenie bas-quercynoise de Castelnau-Montratier ont montré tout l’intérêt de cette démarche. Pour cela, il nous a paru intéressant de nous concentrer sur le cadre thématique du maillage castral dit « secondaire », à savoir l’habitat aristocratique dépourvu de juridiction châtelaine. En effet, la question de la signification historique de cette catégorie de demeures en pays d’habitat dispersé est, somme toute, assez récente, et encore trop peu illustrée par des études régionales. Pour mener à bien cette analyse, le choix du cadre géographique a été conditionné par la présence combinée de sources et de vestiges. Malgré le dynamisme de la recherche historique locale, l’Agenais médiéval souffre encore d’une carence de synthèses, tant en castellologie qu’en archéologie de l’occupation du sol. La richesse documentaire et archéologique du pays de Serres, et plus particulièrement de la micro-région de l’ancienne juridiction du castrum de Tournon-d’Agenais, a représenté pour nous l’occasion de développer la question des dynamiques de l’encadrement seigneurial des campagnes bas-médiévales. La dynamique évolutive de nos recherches a conditionné la structuration du mémoire selon un effet « loupe » ou « entonnoir » : après avoir présenté dans une première partie les problématiques, les cadres de l’étude et la méthodologie, nous fournirons une vue d’ensemble de l’occupation du sol de la basse vallée du Lot et des marches orientales de l’Agenais. Cette section sera l’occasion pour nous de présenter les résultats de notre enquête préliminaire sur les forts villageois dans la basse vallée lotoise et des confins orientaux du diocèse d’Agen. Dans un troisième temps, nous resserrerons le cadre géographique, en nous attachant à faire l’état des lieux du tissu castral secondaire dans la châtellenie de Tournon-d’Agenais et insister sur son polymorphisme, de la seconde moitié du XIIIe siècle au début du XVIe siècle. Nous conclurons notre propos par une illustration concrète de notre thématique au travers d’un site particulièrement riche en données textuelles, celui de Puycalvary, à la limite entre les juridictions de Tournon et Penne-d’Agenais.
Liste complète des métadonnées

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01322163
Contributeur : Chloée Fabre <>
Soumis le : vendredi 7 avril 2017 - 11:27:29
Dernière modification le : mercredi 23 mai 2018 - 17:58:09

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01322163, version 1

Collections

Citation

Florence Boisserie. Le maillage castral et manorial secondaire en pays d'habitat dispersé à la fin du Moyen Âge : le cas de la châtellenie de Tournon-d'Agenais (47) (XIIIe - début du XVIe s.). Histoire. 2015. 〈dumas-01322163〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

171

Téléchargements de fichiers

91