« L'ombre de la réalité » : passeurs et passages fantastiques dans Les Cannibales (1988), Le Miroir Magique (2005), Singularités d'une jeune fille blonde (2009), L’Étrange Affaire Angelica (2010) de Manoel de Oliveira

Résumé : Pourquoi passer ? Comment passer ? Quelles en sont les implications et les répercussions ? Dans Les Cannibales (1988), Le Miroir Magique (2005), Singularités d'une jeune fille blonde (2009) et L’Étrange affaire Angélica (2010) de Manoel de Oliveira, le temps passe, les personnages passent, ainsi que des passeurs, à travers un cadre, à travers les mondes, à travers les films. À partir d'une analyse de l'environnement propice composé de personnages, de lieux et d'une faune particulière afin d'établir une échelle des niveaux de réalités qui se rejoignent non seulement au sein d'un même film, mais aussi entre plusieurs films comme composantes d'un même univers, nous nous intéressons à toute cette poétique et cette esthétique du passage en tant que vecteur d'un fantastique cinématographique.
Type de document :
Mémoires
Art et histoire de l'art. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [17 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01344530
Contributeur : Bibliothèque Lettres Uga <>
Soumis le : mardi 12 juillet 2016 - 10:23:14
Dernière modification le : lundi 18 juin 2018 - 09:46:53

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01344530, version 1

Citation

Hélène Godin. « L'ombre de la réalité » : passeurs et passages fantastiques dans Les Cannibales (1988), Le Miroir Magique (2005), Singularités d'une jeune fille blonde (2009), L’Étrange Affaire Angelica (2010) de Manoel de Oliveira. Art et histoire de l'art. 2016. 〈dumas-01344530〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

105

Téléchargements de fichiers

78