« Une enveloppe à fleur de peau ». La psychomotricité : une relation thérapeutique contenante pour panser l’enveloppe psychocorporelle défaillante des enfants trachéotomisés

Résumé : Suite au diagnostic d’une pathologie chronique respiratoire, il est parfois nécessaire que le nouveau-né subisse la pose d’une trachéotomie. Cet outil à la respiration est indispensable à la survie du bébé, mais représente néanmoins un corps étranger invasif qui vient percer la peau. Le vécu corporel de l’enfant est alors douloureux, et l’hospitalisation précoce et prolongée que la maladie implique, a de nombreuses répercussions sur l’enfant et sa famille. Dès l’aube de sa vie, le nouveau-né est séparé de ses parents, ce qui entrave la mise en place des interactions précoces dans une période sensible de la construction de l’enveloppe psychocorporelle. La psychomotricité permet grâce à un cadre thérapeutique, des médiations corporelles sécurisants et contenants de panser l’enveloppe défaillante des enfants trachéotomisés. Le corps du psychomotricien représente alors un support essentiel qui étaye la relation thérapeutique, et sur lequel l’enfant peut s’appuyer pour retrouver le sentiment d’habiter un corps unifié et contenant.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01359578
Contributeur : Nadège Leray <>
Soumis le : vendredi 2 septembre 2016 - 16:27:17
Dernière modification le : mercredi 21 mars 2018 - 18:57:48
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 décembre 2016 - 16:47:28

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01359578, version 1

Collections

Citation

Audrey Maquin. « Une enveloppe à fleur de peau ». La psychomotricité : une relation thérapeutique contenante pour panser l’enveloppe psychocorporelle défaillante des enfants trachéotomisés. Médecine humaine et pathologie. 2016. 〈dumas-01359578〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

200

Téléchargements de fichiers

377