La variabilite glycemique : un facteur de risque cardiovasculaire?

Résumé : But. La variabilité glycémique (VG) semble être associée à la survenue de complications chez le patient diabétique. Cependant, la relation entre VG et survenue d'événements cardiovasculaires majeurs (ECVM) chez les patients diabétiques reste incertaine. Nous avons donc évalué l'association entre VG et survenue d'ECVM à moyen terme chez une population de patients diabétiques ayant présenté un syndrome coronarien aigu. Design de l'étude et Méthodes. Cette étude rétrospective a concerné une cohorte de 339 patients diabétiques ayant présenté un syndrome coronarien aigu. Ceux-ci ont été inclus consécutivement entre Janvier 2015 et Novembre 2016. Un monitorage discontinu de la glycémie a été réalisé durant l'hospitalisation pour l'infarctus du myocarde. La VG a été évaluée en utilisant la déviation standard (DS). Ensuite, deux analyses ont été réalisées, l'une utilisant un cut-off de 50mg/dl(DS) pour déterminer deux groupes : haute VG [>50mg/dl(DS)] et faible VG [<50mg/dl(DS)] et l'autre établissant trois groupes par tertile de VG. Résultats. Le diabète de type 2 était largement prédominant (93.5%). Il y a eu 8 (2.7%) découvertes de diabète. L'HbA1C moyenne mesurée pendant l'hospitalisation était de 7.55%. Avec un suivi moyen de 16,1 mois, 87 patients (29.6%) ont présenté au moins un ECVM. Le sexe féminin, l'âge, les facteurs de risque cardiovasculaire connus (tabagisme, taux de LDL-C), un antécédent coronarien, une coronaropathie tritronculaire, un score Killip ≥ 2, la fraction d'éjection ventriculaire gauche, le taux de BNP, la survenue d'une insuffisance rénale aiguë durant l'hospitalisation, l'utilisation d'amines, une insulinothérapie à la sortie d'hospitalisation, un nombre élevé d'hyperglycémies durant le séjour et une importante VG [>50mg/dl(DS) et le 3ème tertile] étaient associés à la survenue d'ECVM (p < 0.05) en analyse univariée. L'analyse multivariée incluant les variables avec un niveau de significativité p < 0.2 en analyse univariée montrait qu'un score Killip ≥ 2, une VG importante en utilisant le cut-off de 50mg/dl(DS) et le 3ème tertile étaient fortement associés à la survenue d'ECVM (respectivement p = 0.006, p = 0.014 et p = 0.04). Conclusions. La VG chez des patients diabétiques présentant un syndrome coronarien aigu est un puissant facteur prédictif indépendant de survenue d'ECVM à moyen terme.
Type de document :
Mémoires
Médecine humaine et pathologie. 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [82 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01663901
Contributeur : Bu Carreire Université de Bordeaux <>
Soumis le : jeudi 14 décembre 2017 - 12:58:26
Dernière modification le : mercredi 20 décembre 2017 - 01:20:38

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-09-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01663901, version 1

Collections

Citation

Romain Darier. La variabilite glycemique : un facteur de risque cardiovasculaire?. Médecine humaine et pathologie. 2017. 〈dumas-01663901〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15