Reconstruction isolée du ligament fémoro-patellaire médial dans le traitement des instabilités rotuliennes objectives chez l’enfant : résultats cliniques après un suivi minimum de 2 ans

Résumé : La reconstruction du ligament fémoro-patellaire médial (MPFL) est une des options thérapeutiques pour traiter l’instabilité fémoro-patellaire. Classiquement, il est décrit un traitement « à la carte » des anomalies osseuses et ligamentaires. Cette option est difficilement réalisable chez l’enfant où les gestes osseux peuvent léser le cartilage de croissance fémoral et/ou tibial. Notre objectif est d’évaluer une stratégie de reconstruction isolée du MPFL dans le traitement des instabilités rotuliennes objectives chez l’enfant. Matériel et Méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective sur 20 enfants et adolescents opérés d’un MPFL isolé pour une luxation patellaire récidivante avec un minimum de 2 ans de recul post-opératoire. Tous les patients ont eu une reconstruction primaire du MPFL avec une technique de fixation fémorale sous ligamentaire. Le critère de jugement principal était le nombre de récidive de luxation patellaire dans les 2 ans postopératoire. Les scores subjectifs, échelle de rang numérique (NRS) et Kujala, ont été calculés en préopératoire et au dernier suivi. La participation sportive a été évaluée à l’aide de l’échelle de niveau d'activité Tegner. Résultats : Un épisode de luxation post opératoire a été relevé soit 5% des patients. 85 % des patients étaient satisfaits sur les critères subjectifs, avec une amélioration de la qualité de vie qui se traduit par une augmentation moyenne de 10 points sur le score de Kujala, et sur la reprise des activités sportives ou l’on note une moyenne de 4.45 en post opératoire pour 4.15 en pré opératoire sur le score de Tegner. Pour 2 patients on a noté des douleurs antérieures du genou au dernier recul et un patient présentait une perte de flexion de 15°. Conclusion : La reconstruction isolée du MPFL en première intention a permis dans notre série d’éviter une récidive de la luxation fémoro-patellaire dans 95% des patients. Ce qui est similaire aux traitements conventionnels, qui montre des séries avec un taux de 0 à 20% de récidive de luxation. Cette stratégie permet de proposer un geste simple en première intention et de ne réserver le traitement plus lourd dit « à la carte » aux patients présentant une récidive post-MPFL.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [72 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01958646
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Tuesday, December 18, 2018 - 10:45:23 AM
Last modification on : Wednesday, February 27, 2019 - 10:58:02 PM
Long-term archiving on : Wednesday, March 20, 2019 - 12:36:57 PM

File

2018GREA5129_bremond_nicolas(1...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-01958646, version 1

Citation

Nicolas Brémond. Reconstruction isolée du ligament fémoro-patellaire médial dans le traitement des instabilités rotuliennes objectives chez l’enfant : résultats cliniques après un suivi minimum de 2 ans. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-01958646⟩

Share

Metrics

Record views

47

Files downloads

556