S'autoriser à changer de posture pour autoriser les élèves à devenir acteurs de leurs apprentissages : cas d'un groupe de CE1 au sein d'une classe de CP-CE1 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

S'autoriser à changer de posture pour autoriser les élèves à devenir acteurs de leurs apprentissages : cas d'un groupe de CE1 au sein d'une classe de CP-CE1

Abstract

This studie starts from an observation of my practice : during the situations I put in place during classes, I stay in a control posture. This posture implies a non-reflexive student posture. So, they do the requested task without returning. There is a main consequence of it : student are not giving any meaning to their learnings and they are less receptive to the notions. That’s why I want to change my posture to one more opened. So, my issue is "To allow yourself to let go of control to allow students to be actor of learnings". To analyse this work, I used the theoretical framework of Dominique Bucheton and Yves Soulé : the "multi-agenda" ; and also the "simplexe" created by Luc Ria. The analysis focuses on a confrontation of my point of view, the one of a beginner ans the one of an experienced teacher. With this study : I learnef which micro-gestures allow me to get out the control posture to occupy other one. This work also pushes me to reflect on the rest of my practice : how can I be less and less in control and so, how student can give always more meaning to what we do and learn in classe.
Le point de départ de ce travail de recherche est un constat: ma posture professionnelle s’encre trop dans une posture de contrôle. Cette posture de l’enseignant a pour conséquence une posture non réflexive des élèves. C’est-à-dire qu’ils restent dans « le faire » sans avoir de retour sur leur travail. De ce fait, ils ne donnent pas de sens aux taches qu’ils effectuent, ni même à leurs apprentissages et retiennent moins les notions vues en classe. C’est pourquoi il s’avère nécessaire de changer, dès à présent, de posture, d’où ma problématique « s’autoriser à changer de posture pour laisser les élèves à devenir acteur de leurs apprentissages ». Afin d’effectuer ce travail de recherche et de réflexion, j’ai choisi comme cadre d’analyse le multi-agenda de Dominique Bucheton et d’Yves Soulé ainsi que le simplexe créé par Luc Ria. Après avoir recueilli des données, l’analyse consiste à confronter des points de vue différents : le mien, celui d’une enseignante débutante et celui d’une enseignante expérimentée. Cette étude m’a permis d’apprendre d’avantage sur les micro-gestes qui permettent de sortir de cette posture de contrôle pour adopter une posture plus « d’accompagnement ». Cela m’a également menée à réfléchir sur ma pratique et sur les attitudes à adopter à l’avenir: Comment continuer d’être moins dans la posture de contrôle et comment aider les élèves à être toujours plus acteurs de leurs apprentissages et cela même dans différents contexte : dans des tâches de réinvestissement, dans la vie quotidienne de la classe, dans une autre classe à un moment différent de l’année, etc.

Domains

Education
Fichier principal
Vignette du fichier
Nantes_REZE_Ophélie_EPD_2019.pdf (1.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02418806 , version 1 (19-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02418806 , version 1

Cite

Ophélie Rezé. S'autoriser à changer de posture pour autoriser les élèves à devenir acteurs de leurs apprentissages : cas d'un groupe de CE1 au sein d'une classe de CP-CE1. Education. 2019. ⟨dumas-02418806⟩
86 View
1473 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More