Ballon d'occlusion intra-aortique dans la prise en charge de l'hémorragie critique chez le traumatisé sévère : une analyse rétrospective au CHU de Grenoble - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Ballon d'occlusion intra-aortique dans la prise en charge de l'hémorragie critique chez le traumatisé sévère : une analyse rétrospective au CHU de Grenoble

Abstract

Resuscitative endovascular balloon occlusion of the aorta (REBOA) is increasingly used as a non-invasive clamp of the aorta after diverse post-traumatic injuries. Balloon inflation in zone 3 can be performed to stop on-going bleeding after severe pelvic trauma with life-threatening hemorrhage. The aim of our study was to describe our 20-year experience with REBOA use in terms of efficacy and safety in this indication. We performed a retrospective study from 1996 to 2017 in a French Level-I trauma center. All consecutive patients who underwent a REBOA procedure were included. REBOA indication relied on 1) extreme hemodynamic instability (systolic arterial blood pressure (SBP) < 60 mmHg on admission, SBP < 90 mmHg despite initial resuscitation or post-traumatic cardiac arrest) and 2) positive pelvic X-ray. Efficacy endpoints were vital signs and coagulation parameters before and after balloon inflation. Safety endpoints were REBOA-related complications. Within the study period, 32 patients underwent a REBOA procedure. Nineteen patients did not survive at Day 28. REBOA significantly improved SBP from 60 [35-73] mmHg to 115 [91-128] mmHg (p<0.001). We reported a high rate of vascular complications (19%, n= 5 patients) but no amputation. Renal replacement therapy was initiated in eleven patients and fifteen patients had severe rhabdomyolysis. REBOA is safe and effective in improving hemodynamics after severe pelvic trauma and life-threatening hemorrhage. Our study supports the use of REBOA as a bridge to definitive hemostatic treatment after severe pelvic trauma.
Le ballon d’occlusion intra-aortique (BOIA) est une technique en plein essor pour le clampage non-invasif de l’aorte dans diverses situations de lésions hémorragiques post-traumatiques. Le déploiement du ballon en zone 3 peut permettre de contrôler une hémorragie active menaçant le pronostic vital après traumatisme sévère du bassin. Le but de notre étude était de décrire notre expérience de 20 ans d’utilisation du BOIA dans cette indication, en terme d’efficacité et de tolérance. Nous avons réalisé une étude rétrospective de 1996 à 2017 dans un centre de traumatologie français de niveau 1, incluant tous les patients consécutifs qui ont bénéficié d’une pose de BOIA dans un contexte traumatique. L’indication de BOIA reposait sur la présence 1) d’une instabilité hémodynamique (pression artérielle systolique (PAS) < 60 mmHg à l’admission, PAS < 90 mmHg malgré la réanimation initiale ou un arrêt cardiaque post-traumatique) et 2) d’une radio de bassin positive. Les critères d’efficacité étaient les paramètres vitaux et les paramètres biologiques de coagulation avant et après inflation du ballon. Les critères de tolérance étaient la survenue de complications associées au BOIA. Durant la période étudiée, 32 patients ont bénéficié de la pose d’un BOIA. Dix-neuf patients étaient décédés au 28ème jour. La pose du BOIA améliorait la PAS de 60 [35-73] mmHg à 115 [91-128] mmHg (p<0.001). Nous avons observé 19% de complications vasculaires (n= 5 patients) mais pas d’amputation. Le BOIA semble une technique sûre et efficace pour améliorer l’état hémodynamique des patients présentant une hémorragie critique après traumatisme sévère du bassin avant réalisation de l’hémostase définitive.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017GREA5150_pieper_audrey(1)(D)_version _diffusion.pdf (3.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02420613 , version 1 (20-12-2019)

Identifiers

Cite

Audrey Pieper. Ballon d'occlusion intra-aortique dans la prise en charge de l'hémorragie critique chez le traumatisé sévère : une analyse rétrospective au CHU de Grenoble. Human health and pathology. 2017. ⟨dumas-02420613⟩
203 View
551 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More