Incidence de la mélioïdose en France de 2012 à 2018 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Incidence de la mélioïdose en France de 2012 à 2018

Abstract

La mélioïdose est une maladie rare causée par Burkholderia pseudomallei endémique en Asie du Sud-Est et en Australie du Nord. De plus en plus de cas sont rapportés chez des voyageurs français sans que l’incidence de la maladie en France ne soit connue. Méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective des cas de mélioïdose diagnostiqués chez l’homme en France métropolitaine et dans les territoires d’outre-mer entre 2012 et 2018. Les cas ont été obtenu par une recherche dans la littérature, par le biais de cas rapportés à l’ IRBA et par la sollicitation de toutes les structures d’infectiologie françaises. Résultats : 57 cas ont été rapportés entre 2012 et 2018. Parmi ces cas, 17,5% étaient d’origine autochtone en outre-mer. Le taux global de mortalité était de 23,8% avec un taux de mortalité de 13,3% chez les cas d’importation et de 75% chez les cas autochtones. Le patient type était un homme de 49 ans porteur dans 66,7% des cas d’un facteur de prédisposition à la mélioïdose et ayant effectué un voyage de plus de 2 semaines. Il rapporté un facteur extrinsèque de contamination dans 42,1% des cas. La mélioïdose s’exprimait sous la forme d’une pneumopathie dans 59,6%. Un sepsis était associé quelle que soit la forme clinique dans 49,1% des cas. Discussion : l’hétérogénéité de la répartition géographique des cas nous laisse supposer que l’incidence de la mélioïdose en France est sous-estimée, ce qui pourrait être dû à une méconnaissance de la maladie et à des difficultés diagnostiques. Nous sommes le premier pays à rapporter à la fois des cas d’importation et des cas autochtones. Le profil des cas d’importation est comparable à celui des voyageurs étudiés dans d’autres études hors zone d’endémie. Le profil des cas autochtones semble différent et mériterait une analyse plus poussée. Conclusion : l’incidence de la mélioïdose en France et la mortalité qui y est associée justifieraient une notification obligatoire des cas notamment outre-mer. Les praticiens français devraient être sensibilisés à cette pathologie afin de pouvoir prodiguer des conseils de prévention aux voyageurs et de limiter le retard diagnostic.
Fichier principal
Vignette du fichier
These-medecine_generale-2020-MERCIER_Inès.pdf (768.86 Ko) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02459614 , version 1 (29-01-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02459614 , version 1

Cite

Inès Mercier. Incidence de la mélioïdose en France de 2012 à 2018. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02459614⟩
141 View
87 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More