Évaluation de la sédation pour les IRMs pédiatriques à partir d’une série de cas au sein d’une unité française de réanimation pédiatrique et d’une enquête nationale sur les pratiques anesthésiques pour les IRMs pédiatriques (DEXIRM-Survey) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Evaluation of sedation for pediatric MRI starting from a case series from a French pediatric intensive care unit and from a national survey in the French university hospitals regarding anesthetic management for pediatric MRI

Évaluation de la sédation pour les IRMs pédiatriques à partir d’une série de cas au sein d’une unité française de réanimation pédiatrique et d’une enquête nationale sur les pratiques anesthésiques pour les IRMs pédiatriques (DEXIRM-Survey)

Abstract

Objective: MRI requires patient’s immobility and justifies use of general anesthesia or sedation in children. Recently, national drug safety agencies have warned physicians about the risk of neurotoxicity of conventional anesthetic agents. We reported the potential usefulness of dexmedetomidine sedation for pediatric MRI and we investigated anesthetic management for pediatric MRI in France. Methods: we reported a single center experience of six pediatric patients sedated with dexmedetomidine for MRI in an emergency context. We carried out a national survey asking questions about anesthetic management for pediatric MRI in French university hospitals. Results: dexmedetomidine sedation was successful for all patients, without adverse effect. The image qualities were rated as good. General anesthesia appears to be the most used management for pediatric MRI in France with no reported use of dexmedetomidine. Conclusion: dexmedetomidine appears to be a promising alternative to general anesthesia. The use of procedural sedation remains rare in France compared to other countries.
Introduction : la réalisation d’une IRM en pédiatrie peut nécessiter le recours à une anesthésie générale ou sédation afin de permettre l’immobilité de l’enfant. Récemment des agences nationales du médicament ont averti les praticiens du risque potentiel des agents anesthésiques usuels sur le neurodéveloppement du jeune enfant. L’objectif de ce travail était d’évaluer d’une part l’utilisation d’un autre agent sédatif, la dexmedetomidine, pour la sédation à l’IRM, et d’autre part de réaliser un panorama des pratiques anesthésiques pour les IRMs pédiatriques (programmées) en France. Matériel et méthode : nous avons rapporté une série de 6 patients sédatés par dexmédétomidine pour la réalisation d’une IRM en urgence. Tous ces patients étaient hospitalisés dans l’unité de réanimation pédiatrique du CHU de CAEN. Dans un second temps, nous avons réalisé une enquête nationale, à partir d’un questionnaire, sur les pratiques anesthésiques pour les IRMs pédiatriques dans les différents CHU français. Résultats : la sédation par dexmédétomidine a été un succès pour les 6 patients de l’étude, sans effet indésirable et avec une bonne qualité des images. L’anesthésie générale est apparue au travers de l’enquête nationale comme la pratique la plus utilisée en France par les anesthésistes pédiatriques pour les IRM programmées, avec une absence de recours à la dexmédétomidine. Conclusion : la dexmédétomidine semble être une alternative prometteuse à l’anesthésie générale pour la réalisation des IRMs pédiatriques. Le recours à la sédation procédurale pour l’IRM pédiatrique reste néanmoins peu utilisé en France, en comparaison aux pratiques dans d’autres pays notamment nord-américains.
Fichier principal
Vignette du fichier
LEPELTIER Helene.pdf (1.86 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-02490756 , version 1 (25-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02490756 , version 1

Cite

Hélène Lepeltier. Évaluation de la sédation pour les IRMs pédiatriques à partir d’une série de cas au sein d’une unité française de réanimation pédiatrique et d’une enquête nationale sur les pratiques anesthésiques pour les IRMs pédiatriques (DEXIRM-Survey). Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02490756⟩
144 View
995 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More