Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge accélérée des hydrops cornéens aigus par sutures pré-descemétiques et adaptation en lentille sclérale

Résumé : L’hydrops est une complication rare du kératocône. Il s’agit d’une rupture des couches postérieures cornéennes responsable d’un oedème entrainant une baisse d’acuité visuelle importante. Une étude a montré que la suture cornéenne est une technique chirurgicale récente et prometteuse pour le traitement de l’hydrops. L’objectif de l’étude est d’évaluer l’efficacité et la sécurité des sutures pré-descemétiques associées, quand cela est possible, à une adaptation précoce en lentille sclérale dans la gestion des hydrops aigus cornéens.
Méthodes et Matériels
Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective de 28 cas d’hydrops suturés entre novembre 2012 et novembre 2017. L’analyse a porté sur l’examen clinique initial, l’OCT du segment antérieur, sur la prise en charge chirurgicale et le suivi des patients. Résultats Vingt-huit yeux de vingt-sept patients ont été inclus. La moyenne d’âge de survenue de l’hydrops est de 33 ans [17-50]. Tous les patients ont présenté une baisse d’acuité visuelle avec un oedème cornéen centré sur la zone de rupture. L’acuité visuelle moyenne initiale est de 1,72 +/- 0,46 Log MAR. Tous les patients ont bénéficié d’une suture en urgence au bloc opératoire avec une moyenne de 2,28 jours (0-7 jours). La pachymétrie moyenne initiale est de 1485 μm +/- 608μm et s’améliore significativement à 523 μm (p<0,001) à 6 mois. 7 patients n’ont pas été adaptés en raison de pathologies sous-jacentes. 19 hydrops ont pu être adaptés en LS. 5 patients sur 19 étaient déjà porteurs de lentilles sclérales, 5 patients de lentilles rigides perméables au gaz et 9 n’avaient pas d’adaptation en lentille. La récupération visuelle après adaptation en lentille sclérale est de 0,33 Log MAR (p<0,001). Concernant les complications, un patient a présenté une surinfection d’un fil cornéen après la suture de l’hydrops. Aucun patient n’a présenté de néovascularisation cornéenne après suture. 8/28 yeux ont finalement bénéficié par la suite d’une kératoplastie transfixiante ou d’une kératoplastie lamellaire antérieure profonde devant la présence d’une opacité centrale invalidante. Deux patients ont présenté en post greffe une endothélite herpétique.
Discussion
Les moyens à disposition pour le traitement de l’hydrops cornéen sont limités et permettent une récupération visuelle incertaine pouvant prendre des mois. L’utilisation d’injection de gaz est controversée par le risque de perte de cellules endothéliales ou de glaucome. La suture cornéenne réduit la durée de récupération et permet l’adaptation en lentilles sclérales dés 1 semaine post-suture.
Conclusion
Dans le traitement du kératocône aigu, notre étude a montré que la suture pré-descemétique de l’hydrops et une adaptation en lentille sclérale réalisée dès 7 jours post-suture sur une cornée irrégulière permet une récupération visuelle satisfaisante et sûre.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [92 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02866571
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Friday, June 12, 2020 - 3:49:23 PM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:52:45 AM

File

Duchene Margaux.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02866571, version 1

Citation

Margaux Duchene. Prise en charge accélérée des hydrops cornéens aigus par sutures pré-descemétiques et adaptation en lentille sclérale. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-02866571⟩

Share

Metrics

Record views

105

Files downloads

12