La forêt dans les films d'Apichatpong Weerasethakul : construction d'une sensation forestière - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

La forêt dans les films d'Apichatpong Weerasethakul : construction d'une sensation forestière

Abstract

Ce mémoire a pour objet d'étudier la manière dont le réalisateur Apichatpong Weerasethakul construit son rapport à la forêt. Il va bien sûr évoquer la forêt, mais dans le but de définir sa forêt. Par des références parfois implicites mais toujours constantes à la riche histoire culturelle de la forêt, Weerasethakul entre en contact avec tous les domaines de la pensée, de l’art, et de la vie des Hommes. Empreint à la fois d'une pensée thaïe, bouddhiste et animiste, la forêt est chez lui le domaine du vivant. Plutôt que de l’anthropomorphiser - moyen courant en Occident de rendre compte du vivant de la forêt - Weerasethakul va chercher à donner la sensation de cette vie secrète. Cette sensation forestière est le résultat d’un contact perpétuel entre des sensibilités qui se rendent en forêt et les moyens plastiques à sa disposition pour les figurer. Il ne s'agit plus uniquement de faire dire quelque chose à la forêt, de la symboliser, mais aussi d'en donner une représentation qui passe par différents biais esthétiques, comme l'espace temps, le son et la lumière. Parce que la forêt n'est pas juste un être-là, elle est représentée, rendue plastiquement sensible.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire_Victor_Ombredane.pdf (590.24 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02877557 , version 1 (22-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02877557 , version 1

Cite

Victor Ombredane. La forêt dans les films d'Apichatpong Weerasethakul : construction d'une sensation forestière. Art et histoire de l'art. 2018. ⟨dumas-02877557⟩
225 View
531 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More