Reconstruction mammaire immédiate dans le cancer du sein et délai à la prise en charge adjuvante - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Immediate Breast Reconstruction in Breast Cancer and timeframe for implementing adjuvant treatment

Reconstruction mammaire immédiate dans le cancer du sein et délai à la prise en charge adjuvante

Abstract

Objective: The objective of our study was to investigate the timeframe for adjuvant management of mastectomies and immediate breast reconstruction (IBR) by expander prosthesis, definitive prosthesis, or large back flap in breast cancer. Material and methods: This was a retrospective monocentric, case-control study conducted at the Grenoble University Teaching Hospital between September 2015 and January 2020. The primary endpoint was lateness in the initiation of adjuvant treatment defined as over 42 days between surgery and chemotherapy; over 56 days between surgery and radiotherapy in the absence of an indication for chemotherapy; and over 196 days between surgery and radiotherapy with adjuvant chemotherapy as recommended by the INCA. Results: we included 116 patients in the study, 52 in the IBR group (44.8%) and 64 in the mastectomy group (55.2%). There was no significant difference between the two groups for lateness in adjuvant management. Concerning delay for initiation of adjuvant treatment, we identified 9 risk factors, including smoking and preservation of areolar-nipple plate, which is significantly more present in the RMI group. There was no significant difference in the complication rate between the two groups. Conclusion: IBR does not delay adjuvant management compared to mastectomy, regardless of adjuvant therapy.
Objectif : L’objectif de notre étude était d’étudier les délais à la prise en charge adjuvante lors des mastectomies associées à une reconstruction mammaire immédiate (RMI) par prothèse expandeur, prothèse définitive ou lambeau de grand dorsal dans le cancer du sein. Matériel et méthodes : Il s’agissait d’une étude rétrospective monocentrique, cas-témoins menée au Centre Hospitalo-Universitaire de Grenoble entre Septembre 2015 et Janvier 2020. Le critère de jugement principal était le retard à la mise en place d’un traitement adjuvant définit par plus de 42 jours entre la chirurgie et la chimiothérapie ; plus de 56 jours entre la chirurgie et la radiothérapie en l’absence d’indication de chimiothérapie ; et plus de 196 jours entre la chirurgie et la radiothérapie en cas de chimiothérapie adjuvante selon les recommandations de l’INCa. Résultats : 116 patientes ont été incluses dans l’étude, 52 dans le groupe RMI (44,8%) et 64 dans le groupe mastectomie (55,2%). Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes pour le retard à la prise en charge adjuvante. Dans les retards d’instauration du traitement adjuvant, 9 facteurs de risque ont été identifiés dont le tabac et la conservation de la plaque aréolo-mamelonnaire qui est significativement plus présent dans le groupe RMI. Il n’y avait pas de différence significative sur le taux de complications entre les deux groupes. Conclusion : Dans cette série, il a été démontré que la RMI n’entraînait pas de retard à la prise en charge adjuvante par rapport à la mastectomie seule, quel que soit le traitement adjuvant.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GREA5058_collarde_alexandra(1)(D)_version_diffusion.pdf (3.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02880300 , version 1 (24-06-2020)

Identifiers

Cite

Alexandra Collarde. Reconstruction mammaire immédiate dans le cancer du sein et délai à la prise en charge adjuvante. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02880300⟩
384 View
1636 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More