Les ambivalences de <i>Game of Thrones</i> : procédés sexistes, <i>empowerment</i> féminin et <i>rape culture</i> - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Les ambivalences de Game of Thrones : procédés sexistes, empowerment féminin et rape culture

Abstract

Game of Thrones, HBO's critical and international public triumph, is emblematic of the channel's identity, as much for its claim of "quality" treatment of film content as for its reputation of sexist tendencies. As the eighth and final season of the initial series approaches, Game of Thrones distinguished itself with its multiple controversies related to the pervasiveness of female nudity, sex and rape in asymmetric treatments, but also with its supposedly subversive representations of empowerment and "strong" female characters. This fundamental ambivalence, particularly infused by the generic horizon of expectation of fantasy and by the process of adapting George Martin's original work, is at the heart of my thought process. From a gender studies perspective, this Master’s thesis articulates the polysemic, ambiguous and ambivalent discourses conveyed by the diegetic representations, the promotional paratext of the show and the multiple uses and re-appropriations found in different discursive spaces of reception. The analysis of the ideological substratum of these interactions, but also of the marketing and institutional logics that motivate them, thus testifies of Game of Thrones as a universe of discourse that conveys a certain number of contemporary asymmetric and hegemonic social constructs.
Game of Thrones, triomphe critique et public international d’HBO, est emblématique de l’identité de la chaîne, autant réputée pour sa revendication de traitement « de qualité » du contenu filmique que pour sa réputation de tendance au sexisme. À l’approche de la diffusion de la huitième et dernière saison de la série initiale, Game of Thrones s’est illustré par ses multiples controverses liées à l’omniprésence de la nudité féminine, du sexe et du viol dans des traitements asymétriques, mais aussi par ses représentations supposément subversives d’empowerment et de personnages féminins « forts ». Cette ambivalence fondamentale, notamment infusée par l’horizon d’attente générique de la fantasy et le processus d’adaptation de l’œuvre originale de George Martin, est au cœur de ma réflexion. Dans une perspective gender studies, ce mémoire de recherche articule les discours polysémiques, ambigus et ambivalents véhiculés par les représentations diégétiques, le paratexte promotionnel de la série et les multiples usages et réappropriations présents dans différents espaces discursifs de réception. L’analyse du substrat idéologique de ces interactions, mais aussi des logiques marketing et institutionnelles les motivant, témoigne ainsi de Game of Thrones comme un univers de discours vecteur d’un certain nombre de constructions sociales contemporaines asymétriques et hégémoniques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire_Sylvain_LETAILLEUR.pdf (3.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02886078 , version 1 (01-07-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02886078 , version 1

Cite

Sylvain Letailleur. Les ambivalences de Game of Thrones : procédés sexistes, empowerment féminin et rape culture. Art et histoire de l'art. 2018. ⟨dumas-02886078⟩
396 View
352 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More