La lecture potentielle. Jeu, humour et combinatoire dans les <i>Cent mille milliards de poèmes</i> de Raymond Queneau - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Reading's potentialities. Play, humor and combinatorial phenomenon in Raymond Queneau's Cent mille milliards de poèmes

La lecture potentielle. Jeu, humour et combinatoire dans les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau

Abstract

Cent mille milliards de poèmes was signed by Raymond Queneau in 1961. This device particuarly requires the reader's involvment in the conception of the text, since it is “combinatorial poetry”. Nonetheless, a constant sense of humour seems to pervade the text. How can we detect this permanent feature in a text where the boundaries between the author and the reader are disrupted ? In this dissertation, that problematic is an opening to question both the very act of reading (of conceiving texts from the reader's perspective) and the modalities for humour to exist and spread. Fundamental and structural constraints apply to this specific poetric device (textual, semantic, esthetical). Studying the way this game's dynamic articulates these structures of constraints make us consider the reception as an esthetical concern. We focused on the characterisation of humour in the device, which takes its origin in the way the reader is invited to approach the text. Elements of textual fixity, combined with potential knowledge about the OuLiPo, create a “humoristic atmosphere”. By enhancing the reading process in his device, Raymond Queneau invites us to see the very act of reading as a “game”. Cent mille milliards de poèmes, as a prototypical “hypertext”, invites us to a synthetic way of reading (“hyper-reading”). The reader elaborates a relation with the text opening to an infinity of possibilities. He sees his creativity stimulated through a sharing dimension and finally can become aware of the way he reads. Potentiality meets humour since this way of reading is a way of organising reality. It is therefore based on one simple mecanism: the conciling of different perspectives. Queneau is never concluding, always operating through humour's constructive prism.
Raymond Queneau, dans ses Cent mille milliards de poèmes, propose de mettre à mal, explicitement et de manière formelle, le partage entre auteur et lecteur. Le principe de co-création fait apparaître en saillie les mécanismes de la lecture courante. Cette activité s'y révèle alors tout à fait comme « jeu ». Que révèle notre dispositif de la genèse de l'humour en littérature ? Comment l'humour peut-il émerger tandis que la « responsabilité » du texte demeure partagée ? Comment, enfin, sa modalité ludique affirmée rend-elle concrète une approche approfondie du phénomène de la lecture ? Nous dresserons le constat des répercussions de la structure combinatoire du recueil sur le développement de nos stratégies interprétatives. La perspective du jeu apparaîtra comme réponse à la question, centrale pour le recueil quenien, de l'esthétique particulière qu'il véhicule. Le jeu implique des communautés qui lui servent de cadre, comme l'humour. Puisqu'il y a « double jeu », c'est-à-dire deux jeux joués simultanément par le lecteur, la permissivité, traduite en potentialité, est « infiniment » plus grande que pour la lecture d'un texte ordinaire. La « pratique » de ce texte permet au fond d'observer nos propres outils, ceux avec lesquelles nous entrons en interaction avec lui. À l'« hypertexte » quenien correspond un geste significatif d'« hyperlecture », c'est-à-dire une lecture d'autre chose, et notamment de soi, mais aussi du contexte qui nous informe.
Fichier principal
Vignette du fichier
La lecture potentielle_Mémoire de Recherche - Aristide JAMES - 2020.pdf (2.92 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02965317 , version 1 (13-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02965317 , version 1

Cite

Aristide James. La lecture potentielle. Jeu, humour et combinatoire dans les Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau. Littératures. 2020. ⟨dumas-02965317⟩
280 View
513 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More