Quantification biophysique du recrutement lymphocytaire : effets du Natalizumab - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Quantification biophysique du recrutement lymphocytaire : effets du Natalizumab

Abstract

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune inflammatoire du système nerveux central dont la prévalence est en constante augmentation. Un traitement efficace récent est le Natalizumab, un anticorps monoclonal inhibiteur de l’adhésion lymphocytaire par le biais du blocage de l’intégrine VLA4 et donc du blocage de l’interaction avec ses ligands : VCAM-1 et fibronectine. Le laboratoire a cherché initialement à quantifier les fonctions du Natalizumab in-vitro dans le but à terme d’espacer les cures. Cette étude montre une diminution attendue de l’adhésion initiale des lymphocytes T sur surfaces modèles recouvertes de VCAM1 sous flux, mais une augmentation paradoxale de la résistance au détachement des cellules adhérées qui deviennent incapables de migrer. L’objectif est donc d’élucider cet effet paradoxal qui pourrait amener à revoir son mécanisme d’action supposé. La question est de savoir si cette augmentation paradoxale de l’adhésion a une importance pharmacologique. Pour cela, des expériences similaires d’adhésion et de migration sous flux sont réalisées sur un tapis de cellules endothéliales cultivé, afin de se rapprocher des conditions in-vivo.
Fichier principal
Vignette du fichier
NODET Clotilde. Thèse d'exercice 2020.pdf (2.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02990272 , version 1 (05-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02990272 , version 1

Cite

Clotilde Nodet. Quantification biophysique du recrutement lymphocytaire : effets du Natalizumab. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-02990272⟩
56 View
112 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More