État actuel de l'utilisation de l'AMK 15,5 dans la prise en charge libérale du cancer du sein - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

État actuel de l'utilisation de l'AMK 15,5 dans la prise en charge libérale du cancer du sein

Abstract

The recurrent sequelea of breast cancer and its treatment are lymphoedema and stiff shoulder. Physiotherapy management of those sequelea, in order to reduce them and improve the quality of life of patients, wasn't possible in a same session before the creation of the AMK 15.5's act in 2015. As a result, the purpose of this study is to determine the use of the AMK 15.5 in breast cancer patients. Methods : An online questionnaire sent to physiotherapists whith liberal activity dealing with this kind of care in France was used to assess the use of the AMK 15.5. Results : a descriptive statistical analysis of 65 responses was conducted. 60% of physiotherapists did not use the AMK 15.5 in the 12 months preceding the questionnaire. The responses of physiotherapists using or having previously used the AMK 15.5 are 57.30% consistent with the NGAP modalities from the HAS report. 61.54% of these respondents felt that the creation of the AMK 15.5 did not allow them to better manage patients. Discussion : these results have to be nuanced by different biases. The AMK 15.5 fills a gap in the nomenclature, but the different results question a possible need for another act to include more patients.
Le lymphœdème et la raideur d'épaule sont deux séquelles des traitements du cancer du sein. Une prise en charge kinésithérapique simultanée, permettant de les atténuer et d'améliorer la qualité de vie des patientes, n'était pas possible avant la création de l'AMK 15,5 en 2015. L'objectif de ce travail est d'explorer l'état actuel de l'utilisation de cet AMK 15,5 lors de la prise en charge libérale du cancer du sein. Méthode : un questionnaire a été diffusé à l'intention des masseurs-kinésithérapeutes libéraux effectuant ce type de prise en charge en France. Résultats : une analyse statistique descriptive de 65 réponses a été effectuée. 60% des masseurs-kinésithérapeutes n'ont pas utilisé la cotation AMK 15,5 au cours des 12 mois précédant le questionnaire. Les réponses des masseurs-kinésithérapeutes utilisant ou ayant déjà utilisé l'AMK15,5 sont conformes à 57,30% aux modalités de la NGAP tirées du rapport de l'HAS. 61,54 % de ces répondants estiment que la création de l'AMK 15,5 ne leur a pas permis de mieux prendre en charge les patients. Discussion : différents biais viennent nuancer ces résultats. L'AMK15,5 comble un vide de la nomenclature, mais les différents résultats interrogent sur un besoin possible d'une autre cotation permettant d'inclure plus de patientes.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire-masso-kinesitherapie-2020- HASCOUET_Alice.pdf (1.91 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03014810 , version 1 (19-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03014810 , version 1

Cite

Alice Hascouet. État actuel de l'utilisation de l'AMK 15,5 dans la prise en charge libérale du cancer du sein. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03014810⟩
813 View
2284 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More