Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les lieux abandonnés comme espaces alternatifs de création et d'exposition

Résumé : Tout comme le musée qui garantit à l'objet qui s'y expose le statut d'oeuvre d'art, l'atelier garantit à l'artiste que tout ce qui s'y produit est de l'art. Pourtant, à la fin des années soixante, des artistes montrent qu'on ne peut pas réduire la place de l'art à ces deux endroits.
Toutes ces réflexions m’ont amenée à me questionner et nourrir mon travail de recherche. Au départ, je me focalisais sur le déplacement des artistes en dehors des espaces artistiques, mais très vite mes recherches m’ont conduite à me focaliser exclusivement sur les lieux abandonnés. En quoi sont-ils des espaces de création et d’exposition alternatifs ? Mes principales interrogations portent sur ces espaces et sur les pratiques qui s’y situent. Quelles sont les manières de faire des artistes pour investir ces lieux à l’abandon ? Comment donnent-ils à voir leurs travaux à l’intérieur du musée ou de la galerie quand ceux-ci s’en échappent ? En quoi la mobilité des artistes induit un renouvellement des lieux où l’art s’expose ? Ainsi, je tenterai de répondre à ces questions dans ce mémoire. Dans un premier temps, il s’agira donc d’étudier l’exploration urbaine comme méthode pour découvrir et expérimenter les lieux abandonnés. Cette pratique se place comme la première étape avant d’intervenir pour élaborer une oeuvre. On abordera ensuite les lieux abandonnés comme sites de création, en passant par une approche de leur contexte économique et social. On pourra ainsi comprendre ce qui motive les artistes à les investir. Ces espaces ouverts seront enfin étudiés comme lieu entropique. Puis, il s’agira de voir comment exposer le « hors les murs » et comment exposer « hors les murs ». On verra comment l’oeuvre in situ se donne à voir dans un espace d’exposition conventionnel et comment celle-ci fonctionne sur le plan de l’exposition. Les lieux abandonnés seront ensuite abordés comme espace d’exposition alternatif et éphémère. Ces lieux sont reconvertis par des collectifs artistiques ou des associations en espaces d’exposition éphémères ou réhabilités temporairement en galeries d’art. On verra également que les lieux alternatifs constituent des enjeux et sont récupérés par la ville et les institutions.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03019310
Contributor : Ufr Arts, Lettres, Communication Rennes 2 <>
Submitted on : Monday, November 23, 2020 - 12:23:20 PM
Last modification on : Monday, March 29, 2021 - 3:10:19 AM

File

2018_MM2_DelassaireM.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03019310, version 1

Citation

Mélody Delassaire. Les lieux abandonnés comme espaces alternatifs de création et d'exposition. Art et histoire de l'art. 2018. ⟨dumas-03019310⟩

Share

Metrics

Record views

32

Files downloads

5