L'intégration du BIM (Building Information Modeling) doit-elle être une préoccupation majeure dans les agences de paysage ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Should the integration of BIM (Building Information Modeling) be a major concern in landscape agencies ?

L'intégration du BIM (Building Information Modeling) doit-elle être une préoccupation majeure dans les agences de paysage ?

Abstract

BIM (Building Information Modeling) is a collaborative work process based on a 3D parametric digital model. It is composed of intelligent and structured data throughout the life cycle of a building, from its design to its deconstruction and recycling of its materials. Initially developed for the building sector, architects are becoming increasingly familiar with this new process and are gradually changing their working habits to turn to BIM. However, the landscape designer, as a privileged actor in urban planning projects, generally finds himself associated with a group to apply for a bid solicitation, public or private. Depending on the reconfiguration of their partners' working methods, the landscape designer is bound to have to adapt to these new tools. However, BIM is not currently appropriate for the Landscape sector, and work with living organisms. Even if we are witnessing the development of this new design practice, we can see a trend towards its generalisation over the next few years. It is therefore essential to question the future of these professions and the future means of collaboration between these actors in planning. Faced with these issues, the dissertation will provide a more detailed understanding of the objectives of the BIM process and provide the key information and tools to grasp this complex topic. It will focus on the alternatives for adapting BIM to the living world that are known today and that agencies will potentially have to deal with in the coming years.
Le BIM (Building Information Modeling) est un processus de travail collaboratif autour d’une maquette numérique paramétrique 3D. Elle est composée de données intelligentes et structurées tout au long du cycle de vie d’un bâtiment, de sa conception à sa déconstruction et recyclage de ses matériaux. Initialement développé pour le secteur du BTP, les architectes s’initient de plus en plus à l’utilisation de ce nouveau processus et changent progressivement leurs habitudes de travail pour se tourner vers le BIM. Cependant, le paysagiste, acteur privilégié des projets d’aménagement, se retrouve généralement associé à un groupement lors de réponses aux appels d’offres publics ou privés. Suivant la reconfiguration des méthodes de travail de ses partenaires, le paysagiste est voué à devoir s’adapter à ces nouveaux outils. Or, Le BIM n’est aujourd’hui pas approprié pour le domaine du Paysage et au travail du vivant. Même si nous assistons qu’à l’essor de cette nouvelle pratique pour la conception, on remarque une tendance de généralisation d’ici les prochaines années. Il en vient essentiel de se questionner quant au devenir de ces professions et des futurs moyens de collaboration entre ces acteurs de l’aménagement. Face à ces enjeux, le mémoire permettra une compréhension plus fine des objectifs du processus BIM et d’obtenir les informations et outils clés afin d’appréhender cette thématique complexe. Il se focalisera sur les alternatives d’adaptation du BIM au vivant aujourd’hui connues, et auxquelles les agences devront potentiellement faire face ces prochaines années.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020_Bergerault_Mathieu_POP.pdf (2.94 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03043980 , version 1 (07-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03043980 , version 1

Cite

Mathieu Bergerault. L'intégration du BIM (Building Information Modeling) doit-elle être une préoccupation majeure dans les agences de paysage ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03043980⟩
211 View
1322 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More