Étude en IRM à très haut champ (7 Tesla) et scanner de la texture osseuse trabéculaire vertébrale et fémorale ex-vivo à l’aide d’un nouveau logiciel de post traitement OleaSphère® : comparaison avec les paramètres biomécaniques et l’ostéodensitométrie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Étude en IRM à très haut champ (7 Tesla) et scanner de la texture osseuse trabéculaire vertébrale et fémorale ex-vivo à l’aide d’un nouveau logiciel de post traitement OleaSphère® : comparaison avec les paramètres biomécaniques et l’ostéodensitométrie

Abstract

Design de l'étude : essais biomécaniques avec pièces vertébrales lombaires et analyse de texture Introduction : les limites de la densité minérale osseuse (DMO) pour l'évaluation de l'ostéoporose et de la fragilité osseuse ont été reconnues et, actuellement, la définition de l'ostéoporose inclut l'altération de la qualité osseuse. L'analyse de texture est un des outils utilisés pour évaluer la qualité des os. Objectif : le but de l'étude était de déterminer si les paramètres de texture calculés sur IRM à très haut champ (7 tesla) et tomodensitométrie étaient corrélés aux paramètres biomécaniques et à la DMO, évalués respectivement par des essais mécaniques de compression et DXA. Méthodes : la DMO de vingt-quatre vertèbres (L2, L3, L4) de huit cadavres a été étudiée à l'aide de DXA. Dix-neuf paramètres de texture ont été calculés pour chaque vertèbre en l'IRM et en tomodensitométrie. La reproductibilité inter-observateur a été établie grâce à deux opérateurs. Ensuite, toutes les pièces ont subi des essais mécaniques de compression jusqu'à fracture. La force à rupture et la contrainte correspondantes ont été calculées. Résultats : la force à rupture était significativement corrélée avec Fisrt-order Energy, Co-occurrence Sum Average, Run length Low gray level run emphasis and Run length High gray level run emphasis dans le groupe tomodensitométrie, et avec Co-occurrence Correlation en IRM transversale (p<0.05). La combinaison de Run length Low gray level run emphasis avec la DMO améliore la prédiction de la contrainte à rupture d'un R2 ajusté = 0,3738 pour la DMO seule à un R2 ajusté = 0,5482 (p<0,05). La fiabilité inter-évaluateurs était modérée à bonne avec un ICC de 0,61 à 0,99. Conclusion : dans ces échantillons de vertèbres, quatre paramètres de texture mesurés avec le nouveau logiciel de texture Olea ont été corrélés avec la force à rupture et la contrainte en tomodensitométrie. La combinaison d'un paramètre de texture en tomodensitométrie avec la DMO a amélioré la performance de la prédiction de la contrainte à rupture par rapport à la DMO seule. Nos résultats suggèrent que les paramètres de texture fournissent des informations supplémentaires sur le risque de fracture vertébrale.
Fichier principal
Vignette du fichier
KNOEPFLIN Thèse.pdf (4.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03134226 , version 1 (08-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03134226 , version 1

Cite

Paul Knoepflin. Étude en IRM à très haut champ (7 Tesla) et scanner de la texture osseuse trabéculaire vertébrale et fémorale ex-vivo à l’aide d’un nouveau logiciel de post traitement OleaSphère® : comparaison avec les paramètres biomécaniques et l’ostéodensitométrie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-03134226⟩
99 View
55 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More