Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de la pandémie de SARS-CoV-2 sur les médecins généralistes remplaçants dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Résumé : Introduction : la pandémie de SARS COV-2 a contraint la France à confiner une première fois sa population, durant les mois de mars et avril 2020. Le retentissement sanitaire, économique et social a impacté tous les secteurs. Les médecins généralistes (MG) libéraux installés ne furent pas épargnés, de même que les médecins généralistes remplaçants. Ces derniers, qui représentent une part significative de la démographie médicale, sont un rouage essentiel du système de santé. Pourtant peu d’études s’intéressent aux médecins généralistes remplaçants. L’objectif de notre travail est d’évaluer l’impact de la pandémie sur les médecins généralistes remplaçants en région Provence-Alpes-Côte-D’azur (PACA), durant les mois de mars et avril 2020. Matériel et Méthode : il s’agit d’une étude quantitative descriptive rétrospective par questionnaire anonymisé. Les données ont été recueillies du 1er mai au 1er septembre 2020. Résultats : 64.9% des répondants ont vu leurs contrats de remplacement annulés et 74% des MG remplaçants déclaraient avoir subi une baisse de leurs revenus. Près de 77.2% ont modifié leur mode d’exercice médical du fait de la pandémie, en postulant dans des structures diverses (Centre COVID, Unité COVID hospitalière, urgences, EHPAD etc.). Malgré cela, 30.4% des interrogés projetaient de demander une aide financière. Toutefois, 64% jugeaient ces dispositifs d’aide insuffisants. Enfin, la période de confinement a influencé de manière négative l’opinion de 22.8% des sondés, sur la pratique de l’exercice libéral seul. Si 59.6% des répondants pensaient maintenir une activité libérale pure, ils sont 31.6% à vouloir associer une activité médicale salariée. Discussion : les MG remplaçants apparaissent comme une population méconnue et peu étudiée par les instances officielles. Ils contribuent pourtant de façon active à la continuité et à la permanence des soins. Durant les mois de mars et avril 2020, l’annulation massive des contrats de remplacement, et la baisse consécutive des revenus ont fait reconsidérer l’exercice libéral unique. De plus, l’attrait pour un exercice médical regroupé et pour un exercice salarié ou mixte, semble avoir été exacerbé par la pandémie de la Covid-19. Le manque d’aides adaptées et de formation sur l’installation en cabinet libéral pourraient également expliquer ce phénomène.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03197068
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 13, 2021 - 2:40:32 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:23 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, July 14, 2021 - 6:39:22 PM

File

THESE IMG SIBOUR JULIEN .pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03197068, version 1

Collections

`

Citation

Julien Sibour. Impact de la pandémie de SARS-CoV-2 sur les médecins généralistes remplaçants dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03197068⟩

Share

Metrics

Record views

86

Files downloads

106