Parcours de soins de fin de vie des patients suivis par l'équipe mobile de soins palliatifs au domicile et décédés pendant l'année 2018 sur le territoire du Béarn et de la Soule : étude longitudinale sur une cohorte historique dans le territoire du Béarn et de la Soule du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Journey of end-of-life care patients followed-up by the mobile palliative care team at home and deceased during 2018 in the territory of Béarn and Soule

Parcours de soins de fin de vie des patients suivis par l'équipe mobile de soins palliatifs au domicile et décédés pendant l'année 2018 sur le territoire du Béarn et de la Soule : étude longitudinale sur une cohorte historique dans le territoire du Béarn et de la Soule du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018

Abstract

Introduction: most people want to spend the last moments of their lives at home. However, nearly 60% of deaths occur in the hospital. EMSP could then improve this figure in favour of extended home stay. Objectives: the main objective is to determine the rate of patients, followed by EMSP at home in the territory of Béarn and Soule, maintained at home 28 days, 7 days and 24 hours before the death as well as the day of the death. We also assessed the rate of hospitalizations and emergency department visits, as well as various factors that could be a barrier to stay home. Method: longitudinal study on a historical, monocentric cohort. Collection of different information from the 76 patients monitored at home (medical-social institutions or own home) by the EMSP of the hospital of Oloron, and deceased during the year 2018: general characteristics of the patient, data concerning the follow-up and characteristics of the death. Results/discussion: The majority of patients spent the last days of life in their homes. The patient’s wish for the place of death was respected in 80% of cases. During the follow-up, emergency department visits were also reduced, with a decrease in the length of hospitalizations. The distress of caregivers, the unequal access to GAD financial assistance and the often late management of palliative care patients can make it difficult to keep them at home. Conclusion: thanks to the support of the mobile team, patients were able to stay as long as possible at their home during the end of their life, as they wished, and often until death. Our analysis highlighted the importance of continuing to develop the palliative culture. It is also important to improve support for patients and their caregivers, as well as to ensure equity in access to palliative care.
Introduction : la majorité des personnes souhaitent passer les derniers instants de leur vie à leur domicile. Pourtant, près de 60% des décès se produisent à l’hôpital. L’EMSP pourrait alors améliorer ce chiffre en faveur d’un maintien à domicile prolongé. Objectifs : L’objectif principal est de déterminer le taux de patients, suivis par l’EMSP au domicile dans le territoire du Béarn et de la Soule, maintenus au domicile à 28 jours, à 7 jours et à 24 heures avant le décès ainsi que le jour du décès. Nous avons également évalué le taux d’hospitalisations et de passages aux urgences, ainsi que différents facteurs pouvant être un frein au maintien à domicile. Méthode : étude longitudinale sur une cohorte historique, monocentrique. Recueil de différentes informations des 76 patients suivis à domicile (établissements médico-sociaux ou domicile propre) par l’EMSP de l’hôpital d’Oloron, et décédés pendant l’année 2018 : caractéristiques générales du patient, données concernant le suivi et caractéristiques du décès. Résultats/discussion : la majorité des patients ont passé les derniers jours de vie à leur domicile. Le souhait du patient, quant au lieu du décès, a été respecté dans 80% des cas. Au cours du suivi, les passages aux urgences ont pu également être réduits, avec une diminution de la durée des hospitalisations. La détresse des aidants, l’inégalité d’accès à l’aide financière de la GAD et la prise en charge souvent tardive en soins palliatifs des patients peuvent rendre difficile le maintien à domicile. Conclusion : grâce au support de l’équipe mobile, les patients ont pu rester le plus longtemps possible à leur domicile dans la fin de vie, comme ils le souhaitaient, et souvent jusqu’au décès. Notre analyse a permis de mettre en évidence l’importance de continuer à développer la culture palliative. Il paraît également primordial d’améliorer le soutien aux patients et à leurs aidants, ainsi que de garantir l’équité en termes d’accès aux soins palliatifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_Generale_2021_Mariage.pdf (4.75 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03212658 , version 1 (29-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03212658 , version 1

Cite

Julie Mariage. Parcours de soins de fin de vie des patients suivis par l'équipe mobile de soins palliatifs au domicile et décédés pendant l'année 2018 sur le territoire du Béarn et de la Soule : étude longitudinale sur une cohorte historique dans le territoire du Béarn et de la Soule du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03212658⟩
74 View
120 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More