Efficacité, sécurité et facteurs prédictifs du traitement chirurgical conservateur du kératocône : à propos de 259 yeux - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Efficacy, safety and predictive factors of combined topography-guided photorefractive keratectomy and accelerated corneal collagen cross-linking after intracorneal ring segment implantation in keratoconus : about 259 eyes

Efficacité, sécurité et facteurs prédictifs du traitement chirurgical conservateur du kératocône : à propos de 259 yeux

Abstract

L’objectif de cette étude : est d’évaluer la réhabilitation visuelle et de définir des facteurs prédictifs du traitement chirurgical conservateur du kératocône en 2 étapes par implantation d’anneaux intra-cornéens (AIC) puis d’une photokératectomie réfractive topoguidée (TG-PKR) accompagnée d’un cross-linking cornéen (CXL). Méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective, monocentrique incluant 259 yeux ayant bénéficié d’une prise en charge chirurgicale séquentielle mini-invasive de leur kératocône par le Dr Olivier Prisant à la Clinique de Vision (Paris). Tous les patients ont bénéficié de l’implantation d’AIC, puis après un délai d’au moins 3 mois, d’une TG-PKR associée immédiatement à la réalisation d’un CXL accéléré Epi-off. L’acuité visuelle sans correction (AVSC), la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC), les paramètres réfractifs et topographiques ont été analysés. Pour étudier les facteurs prédictifs, nous avons comparé les résultats de 2 groupes « bon répondeur » (gain ≥ 2 lignes de MAVC) et « non répondeur » (les autres). Résultats : A 3 mois, 80% des patients ont présenté un gain de MAVC et 52,9% un gain supérieur à 2 lignes. La MAVC et l’AVSC ont été respectivement améliorées de 0,27 ± 0,13 logMAR à 0,11 ± 0,11 (p<0.001) et de 0,83 ± 0,31 logMAR à 0,28 (0,21) (p<0.001). L'équivalent sphérique est passé de -4,08 Dioptries (D) à -0,85D (p<0.001). L’astigmatisme a été réduit de -4,01D à -1,13D (p<0.001). La kératométrie maximale (Kmax) a diminué de 55,2D à 49,3D (p<0.001). Pour les 89 yeux ayant un suivi supérieur à 12 mois il y avait une stabilité de l’ensemble des paramètres étudiés entre 3 mois post-opératoire et le dernier suivi (p>0.05). Une MAVC préopératoire faible était un facteur prédictif de gain de MAVC ≥ 2 lignes. En revanche la MAVC post-opératoire était d’autant meilleure que le Kmax préopératoire était peu avancé. Conclusion : Cette approche conservatrice en 2 étapes combinées permet de stabiliser les kératocônes évolutifs mais également d’améliorer significativement leur vision permettant d’éviter le recours à la greffe de cornée dans la majorité des cas.
Fichier principal
Vignette du fichier
SOETHOUDTMatthieu.pdf (3.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03243453 , version 1 (31-05-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03243453 , version 1

Cite

Matthieu Soethoudt. Efficacité, sécurité et facteurs prédictifs du traitement chirurgical conservateur du kératocône : à propos de 259 yeux. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03243453⟩
28 View
85 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More