La notion de « ma » retrouvée dans les cinémas de Kitano Takeshi et Kawase Naomi : pour une mise en scène de conceptions sociales transnationales - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

La notion de « ma » retrouvée dans les cinémas de Kitano Takeshi et Kawase Naomi : pour une mise en scène de conceptions sociales transnationales

Abstract

We proposed to explore the cinematographic aesthetics of Kitano Takeshi and Kawase Naomi in their relationship to the different meanings of the notion of ma 間, taken in their cultural dimension but also in their transcultural and transnational possibilities. Indeed, this notion can signify an interval of space and/or time charged with something that cannot be measured technically and that can be a matter of intersubjectivity in particular. Precisely, in the cinematographic practices of Kitano as well as Kawase and what they say about their social conceptions, we find forms of staging serving representations of social relationships whose characteristics echo certain meanings of ma. Thus, in Kitano, ma seems to be made the means of thinking about and cinematically representing a society of regulation of inividuals according to a precise behavioral norm (normative ma), which is made a reference of the exclusion of defective individuals (manuke 間抜け, literally "without ma"). In Kawase, ma seems to be central to her conception of filmic practice as a performance of identity through relationship to others (kanjin 間人), and as the emergence of a sense of being in the world and of the presence (visible as well as invisible) of the world to being.
Nous nous sommes proposées d’explorer les esthétiques cinématographiques de Kitano Takeshi et de Kawase Naomi dans leur rapport aux différentes acceptions de la notion de ma 間, prises dans leur dimension culturelle mais également dans leurs possibilités transculturelles et transnationales. En effet, cette notion peut signifier un intervalle d’espace et/ou de temps chargé de quelque chose qui ne peut être mesuré techniquement et qui peut relever de l’intersubjectivité notamment. Justement, dans les pratiques cinématographiques de Kitano comme de Kawase et ce qu’elles disent de leurs conceptions sociales, on retrouve des formes de mise en scène servant des représentations de rapports sociaux dont les caractéristiques font écho à certaines acceptions de ma. Ainsi, chez Kitano, ma semble se faire le moyen de penser et de représenter cinématographiquement une société de régulation des individus en fonction d’une norme comportementale précise (ma normatif), qui se fait référence de l’exclusion des individus défectueux (manuke 間抜け, littéralement « sans ma »). Chez Kawase, ma semble être au cœur de sa conception de la pratique filmique comme performance de l’identité à travers la relation aux autres (kanjin 間人), et comme émergence du sentiment d’être au monde et de présence (visible comme invisible) du monde à l’être.
Fichier principal
Vignette du fichier
MEM2_LucieRydzek_2020.pdf (10.18 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03243798 , version 1 (09-09-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03243798 , version 1

Cite

Lucie Rydzek. La notion de « ma » retrouvée dans les cinémas de Kitano Takeshi et Kawase Naomi : pour une mise en scène de conceptions sociales transnationales. Musique, musicologie et arts de la scène. 2020. ⟨dumas-03243798⟩
155 View
79 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More