HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La décompression orbitaire chirurgicale améliore la neuropathie optique compressive dysthyroïdienne à court terme

Résumé : Introduction : la neuropathie optique compressive (NOC) est une complication rare mettant en jeu le pronostic visuel en cas d’orbitopathie dysthroïdienne. Son diagnostic est posé sur un faisceau d’arguments non consensuel rendant son dépistage difficile. L’EUGOGO (European Group on Graves’ Orbitopathy) recommande une chirurgie de décompression orbitaire (CDO) en cas de NOC en phase active et d’amélioration insuffisante à des bolus de méthylprednisolone. Il existe un manque de précision dans les indications de CDO et une disparité de prise en charge des NOC corticorésistantes. L’objectif de notre étude était d’évaluer l’efficacité à court terme de la CDO seule pour NOC corticorésistante sur la fonction visuelle. Matériel et méthode : nous avons mené une étude rétrospective de cohorte longitudinale observationnelle chez les patients opérés dans le service de chirurgie maxillo-faciale au CHU de Marseille entre janvier 2009 et octobre 2021 pour décompression orbitaire chirurgicale pour NOC dysthyroïdienne corticorésistante en phase active de la maladie. Les décisions chirurgicales ont été prises après réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). La fonction visuelle (acuité visuelle et champ visuel) a été évaluée au quinzième jour et à un mois en postopératoire, avant éventuelles reprise des bolus de corticoïdes et/ou introduction d’autres traitements de seconde ligne (biothérapies, radiothérapie orbitaire). Les critères de jugement secondaires étaient l’épaisseur du RNFL (retinal nerve fiber layer), l’analyse du fond d’œil, la pression intraoculaire corrigée (PIOc), le test de la vision des couleurs, les potentiels évoqués visuels (PEV), le score d’activité de la maladie (CAS), et les paramètres radiologiques à l’IRM. Résultats : l’étude a inclus 11 orbites pour les critères primaires et 13 orbites pour les critères secondaires. Il existait une amélioration significative de l’acuité visuelle et une amélioration du champ visuel en analyse qualitative dès le quinzième jour postopératoire. Les indices MD et MSD de champs visuels étaient stables. Le score CAS et la taille des muscles oculomoteurs ont diminué de manière significative en postopératoire. Le RNFL, la PIOc, le grade d’exophtalmie et le score de Nugent avaient diminué mais de manière non statistiquement significative après chirurgie. L’analyse qualitative du fond d’œil, du test de la vision des couleurs et des PEV ont montré une amélioration postopératoire. Discussion et conclusion : notre étude montre une amélioration de la fonction visuelle des patients en NOC en échec de corticothérapie dès le 15ème jour après CDO seule. Notre travail plaide pour un dépistage systématique de NOC en cas dysthyroïdie. Réalisée après décision en RCP, précocement et complétée d’un autre traitement de seconde ligne tel que les biothérapies ciblées ou la radiothérapie orbitaire, la CDO s’intègre dans un traitement pluridisciplinaire.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03652319
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 26, 2022 - 2:48:56 PM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 3:29:46 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2023-04-26

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03652319, version 1

Collections

Citation

Aubéri Deygat. La décompression orbitaire chirurgicale améliore la neuropathie optique compressive dysthyroïdienne à court terme. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03652319⟩

Share

Metrics

Record views

24