Résultats de la prise en charge des patients opérés d'un cancer du rein avec extension à la veine cave inférieure au CHU de Nantes entre 2004 et 2020 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Résultats de la prise en charge des patients opérés d'un cancer du rein avec extension à la veine cave inférieure au CHU de Nantes entre 2004 et 2020

Abstract

Objectifs : L'objectif de l'étude a été d'étudier la prise en charge des patients opérés d'un cancer du rein avec extension à la veine cave inférieure au CHU de Nantes entre 2004 et 2020. Nous avons étudié la morbidité et la mortalité de la prise en charge chirurgicale, ainsi que la survie de ces patients et les facteurs pronostiques de cette survie. Matériels et méthodes : De janvier 2004 à avril 2020, 57 patients ont été opérés d'une néphrectomie élargie avec thrombectomie cave pour un cancer du rein avec extension à la veine cave inférieure au CHU de Nantes. 45 patients (79%) présentaient un thrombus sous le niveau des veines sus-hépatiques et ont été opérés par voie abdominale exclusive, 12 patients (21%) présentaient un thrombus au-dessus du niveau des veines sus-hépatiques et ont été opérés par voie abdominale associée à une circulation extra-corporelle par sternotomie. Résultats : La durée d'hospitalisation a été de 13,7 ± 6,5 jours, significativement plus longue pour les patients opérés avec CEC. Une transfusion a été nécessaire dans 81% des cas. La morbidité précoce a été de 58% et la mortalité précoce de 10,5% sans différence statistiquement significative selon la technique opératoire ou le niveau du thrombus tumoral. Une reprise chirurgicale a été nécessaire pour 4 patients (7%). Une embolie peropératoire a eu lieu chez 2 patients, opérés sans CEC, entrainant un décès peropératoire. Le suivi moyen a été de 40,8 ± 40,1 mois (médiane de 29 mois, 0-163 mois). A l'issue de notre étude 43 patients sont décédés (75%). 7 patients (13%) peuvent être considérés comme guéri, avec plus de 5 ans de recul par rapport à la néphrectomie (62-160 mois). La survie globale à 2 et 5 ans a été 60% et 26% respectivement. La survie spécifique au cancer à 2 et 5 ans a été de 61% et 32% respectivement. La survie sans récidive/progression a été en moyenne de 28,2 ±40,2 mois (médiane de 7 mois, 1-160 mois). La survie sans récidive/progression à 2 et 5 ans a été de 28% et 18% respectivement. Le statut métastasique initial apparait comme le principal facteur pronostic impactant la survie globale, spécifique au cancer et sans récidive à long terme. Le statut ganglionnaire n'a pas été un facteur pronostic impactant la survie dans notre étude. Conclusion : La néphrectomie élargie avec thrombectomie cave reste le standard de traitement des patients avec un cancer du rein envahissant la veine cave inférieure. La morbidité et la mortalité de cette chirurgie restent importantes. Le statut métastasique initial apparait comme le principal facteur pronostic impactant la survie de ces patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
PoirierMED22.pdf (2.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03693822 , version 1 (13-06-2022)

Identifiers

Cite

Thomas Poirier. Résultats de la prise en charge des patients opérés d'un cancer du rein avec extension à la veine cave inférieure au CHU de Nantes entre 2004 et 2020. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03693822⟩
152 View
75 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More