Moines et Nonnes chez Diderot et Hoffmann : enfermement, folie, tentation - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Moines et Nonnes chez Diderot et Hoffmann : enfermement, folie, tentation

Abstract

This Master's degree’s thesis (Literature Research) studies the monastic figure, between norm and fringe, to highlight the madness that cloistering generates or provokes by its numerous prohibitions, in La Religieuse (1760) by the French Enlightenment philosopher Denis Diderot and in Les Élixirs du Diable (1816) by the German romantic Ernst Theodor Amadeus Hoffmann. By using the character of the male and/or female religious between moral and mental madness, the authors question the collective and individual nature of man in an approach that is both anthropological and philosophical. The present study proposes, then, to highlight the deviation of the monastic’s figures, in a socio-cultural approach and from a psychoanalytical angle, to signify that the authors are united, despite their poetic differences, in a profoundly humanist goal, that of understanding the human being beyond a simple dichotomy of his reason and his folly. Now, if the cloister can become a laboratory of the human being where normality and marginality mingle, the textual space, for its part, becomes a place of experimentation in writing for Diderot and for Hoffmann. In this, the poetics and poietics of the authors are also questioned to reveal that, underneath the apparent unity of textual meaning, other truths seem to reveal themselves.
Ce mémoire en Master 2 de Recherche en Lettres étudie la figure monacale, entre norme et marge, pour mettre en exergue la folie que la claustration engendre ou provoque par ses nombreux interdits, dans La Religieuse (1760) du philosophe des Lumières français Denis Diderot et dans Les Élixirs du Diable (1816) du romantique allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann. En utilisant le personnage du religieux masculin et/ou féminin entre folie morale et folie mentale, les auteurs questionnent la nature collective et individuelle de l’homme dans une approche à la fois anthropologique et philosophique. La présente étude propose, alors, de mettre en lumière le dévoiement des figures claustrales, dans une approche socio-culturelle et dans un angle psychanalytique, pour signifier que les auteurs se rejoignent, malgré leurs différences poétiques, dans un but profondément humaniste, celui de comprendre l’humain au-delà d’une simple dichotomie de sa raison et de sa déraison. Or, si le cloître peut devenir un laboratoire de l’humain où se mêlent la normalité et la marginalité, l’espace textuel, quant à lui, devient un lieu d’expérimentation de l’écriture pour Diderot et pour Hoffmann. En cela, la poétique et la poïétique des auteurs sont également interrogées pour révéler que, sous l’unité apparente du sens textuel, d’autres vérités semblent se dévoiler.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mémoire _ Clarisse Chapel.pdf (2.2 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03697598 , version 1 (17-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03697598 , version 1

Cite

Clarisse Chapel. Moines et Nonnes chez Diderot et Hoffmann : enfermement, folie, tentation. Littératures. 2022. ⟨dumas-03697598⟩
94 View
330 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More