Syndrome cardio-rénal chez le patient transplanté rénal : épidémiologie, bilan cardiaque pré-greffe et évolution - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Syndrome cardio-rénal chez le patient transplanté rénal : épidémiologie, bilan cardiaque pré-greffe et évolution

Abstract

The cardiorenal syndrome, defined by the concomitant occurrence of cardiac and renal dysfunction associated with hydrosodic overload, is a common complication in post-renal transplantation and seems to be a poor prognostic event. To date, few studies have focused on this topic. This monocentric, retrospective, observational study reports a series of 55 patients transplanted between January 2000 and December 2020, who presented a cardio-renal syndrome during their post-transplant follow-up, which is a frequency of 1,84%. Our results show that this complication affects elderly patients with cardiovascular comorbidity. Diastolic dysfunction and left ventricular hypertrophy were the 2 most frequent echocardiographic abnormalities during the pre-transplant assesment. The grafts were most often derived from expanded criteria donors, and delayed recovery of graft function was frequently noted. The median time to CRS occurrence was 4.5 years after renal transplantation and the median age of CRS occurrence was 69 years. CRS negatively impacts the prognosis of post-transplant patients since a quarter of the patients died within 1 year of the first episode of CRS. The fact of having received a graft from a donor with extended criteria does not seem to make the prognosis worse in case of post-transplant CRS. Furthermore, the overall and graft survival at 1, 5, and 10 years in our population seems comparable to the general French population of kidney transplant patients.
Le syndrome cardio-rénal, défini par la survenue concomitante d'une dysfonction cardiaque et rénale associée à une surcharge hydrosodée, est une complication non rare en post-transplantation rénale et semble être un événement de mauvais pronostic. A ce jour, peu d'études se sont intéressées à ce sujet. Cette étude monocentrique, rétrospective, observationnelle, rapporte une série de 55 patients transplantés rénaux entre janvier 2000 et décembre 2020, ayant présenté un syndrome cardio-rénal au cours de leur suivi post-transplantation, soit une fréquence de 1,84%. Nos résultats montrent que cette complication touche principalement des patients âgés, comorbides sur le plan cardiovasculaire. La dysfonction diastolique et l'hypertrophie ventriculaire gauche étaient les 2 anomalies écho-cardiographiques les plus fréquentes lors du bilan pré-greffe. Les greffons étaient le plus souvent issus de donneurs à critères élargis et on note fréquemment un retard de reprise de la fonction du greffon. Le délai de survenue médian du SCR était de 4 ans et demi après la transplantation rénale et l'âge médian de survenue du SCR était de 69 ans. Le SCR semble impacter négativement le pronostic des patients en post-transplantation puisqu'un quart des patients sont décédés dans l'année suivant le premier épisode de SCR. Le fait d'avoir reçu un greffon d'un donneur à critère élargis ne semble pas rendre le pronostic plus défavorable en cas de SCR post-transplantation. Par ailleurs, la survie globale et de greffon à 1 an, 5 ans et 10 ans de notre population semble comparable à la population générale française de patients transplantés rénaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
GrenonMED22.pdf (2.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03867359 , version 1 (23-11-2022)

Identifiers

Cite

Eloïse Grenon. Syndrome cardio-rénal chez le patient transplanté rénal : épidémiologie, bilan cardiaque pré-greffe et évolution. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03867359⟩
34 View
301 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More