La belle et la bête : la bête, un monstre ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2013

La belle et la bête : la bête, un monstre ?

Abstract

This research work touches on children's litterature through Beauty and the Beast by Jeanne-Marie Leprince de Beaumont. Having shown the universality of this tale and its existence in official documents, it shall be possible to question the figure of the Beast and to underscore its ambiguous character. This report partially explores the stereotype of the Beast which appears like a humanized lion in the French version and, on the other hand, the multitude of the Beast's representations throughout the world. This leads to drawing parallels between each country's culture and the portrayal of the Beast. Through this analysis, it was shown that there does not exist a united portrait of the Beast and that it depends on geography and on collective memory. In the proposed sequences children were asked to create their own representation without taking into account external images such as those in books or movies. Around thirty beasts were proposed, not a single being superior to the other. This has been carried out in different cultures to better understand the French version of Beauty and the Beast. This séquence has links two disciplines: literature and visual arts. This link is made by illustrating the story. This was made possible by reading the tale which lead to the sreation of a resume as depicted in the illustrations. Pictures werethe pupils' means of creating their own mental images before putting them into words. This has lead to a collective nterpretation of the story of Beauty and the Beast.
Ce travail de recherche aborde la littérature de jeunesse à travers une œuvre particulière celle de Madame Leprince De Beaumont, La Belle et la Bête. Après avoir montré l'universalité du conte et son existence dans les documents officiels, une présentation du conte permettra de se questionner sur le personnage de la Bête et de mettre en évidence son caractère ambigu. Ce mémoire amène à se questionner, d'une part, sur le stéréotype du personnage de la Bête : un lion humanisé pour la France. Et d'autre part, sur la multiplicité des représentations de la Bête dans le monde ce qui amène à faire le lien entre la culture d'un pays et la représentation de la Bête. À partir de cette analyse, il a été mis en évidence qu'il n'existe pas une représentation unique d'un personnage mais qu'elle dépend de la géographie ainsi que de la mémoire collective. Les séquences proposées ont amené les élèves à créer leur propre représentation sans prendre en compte les avis extérieurs comme les représentations toutes faites dans les livres ou les films. Une trentaine de Bête ont été proposées sans qu'une soit meilleure que l'autre. Ce travail a été abordé à travers différentes cultures pour ensuite comprendre la version française de La Belle et la Bête. Cette séquence a mis en relation deux domaines disciplinaires : la littérature et les arts visuels. Cette liaison s'est faite à travers l'illustration du conte. Cette dernière a été permise par une lecture du conte pour aboutir à la création d'un résumé à travers les illustrations produites. Les illustrations ont été un moyen pour les élèves de se créer leurs propres images mentales du conte avant de le mettre en mots. Ce qui a abouti à une interprétation collective du conte de La Belle et la Bête.

Domains

Education
Fichier principal
Vignette du fichier
lucie.catrevaux.pdf (4.82 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

dumas-00863888 , version 1 (23-09-2013)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-00863888 , version 1

Cite

Lucie Catrevaux. La belle et la bête : la bête, un monstre ?. Education. 2013. ⟨dumas-00863888⟩
732 View
30912 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More