Des « Boches » à Lyon et dans le Rhône entre 1915 et 1920 : le travail des prisonniers de guerre allemands entre économie de guerre et cohabitation avec l’ennemi

Résumé : En août 1914, la mobilisation générale conduit au départ de près de 3.780.000 travailleurs dont plus de 100.000 à Lyon. Si pour les contemporains, la guerre sera courte, l’enracinement dans le conflit remet en cause le dynamisme économique du département du Rhône qui souffre d’une pénurie de main-d’œuvre. Malgré un discours national germanophobe qui entraîne un rejet des populations rhodaniennes de l'arrière, les prisonniers allemands sont progressivement forcés de participer à l’effort de guerre local. Comment les autorités et les populations de l’arrière rhodanien, mais aussi les prisonniers, ont-ils vécu une expérience de guerre marquée par un contact permanent avec l’ennemi ?
Type de document :
Mémoires
Histoire. 2016
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [58 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01354310
Contributeur : Memoires Diderot <>
Soumis le : jeudi 18 août 2016 - 14:19:38
Dernière modification le : mardi 14 novembre 2017 - 00:12:51
Document(s) archivé(s) le : samedi 19 novembre 2016 - 20:07:07

Identifiants

  • HAL Id : dumas-01354310, version 1

Collections

Citation

Élodie Rivalin. Des « Boches » à Lyon et dans le Rhône entre 1915 et 1920 : le travail des prisonniers de guerre allemands entre économie de guerre et cohabitation avec l’ennemi. Histoire. 2016. 〈dumas-01354310〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

338

Téléchargements de fichiers

109