Architecture en éclosion au sein des films de Wong Kar-wai - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Architecture en éclosion au sein des films de Wong Kar-wai

Abstract

Dans son article « Topos-Logos-Aisthéis », le poète phénoménologue Henri Maldiney écrit que : « Le lien entre espace et lieu, c’est l’homme. En tant qu’être au monde, il est un être spatial et il est un être fondateur de lieux. » En m’inspirant de Maldiney, je pourrais dire qu’il existe une matière espace, gigantesque, insaisissable dans son ensemble, chaotique. Cette matière, l’être humain la découpe à sa mesure, et l’investit de sens, afin de créer des lieux qu’il puisse habiter. Le cinéma est l’une de ces manières de découper l’espace, et les réalisateurs en sont les architectes. Dans ce mémoire je veux montrer que Wong Kar-wai est un architecte de l’espace cinématographique, qui découpe l’espace du monde afin de le livrer à notre perception. Wong Kar-wai organise sa création selon un espace cinématographique, et le matériau qu’il utilise est la plastique de l’image. Cependant, cet architecte de la lumière ne construit pas pour les hommes, mais bien pour ses personnages, qui investissent ces lieux de sens. Dans ce mémoire je chercherai à montrer que cette architecture est une architecture en éclosion : allant de la contraction à la dilatation spatiale, de l’ombre à la lumière, de la frustration à la libération.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire_Maxime_BONNET.pdf (10.19 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02884832 , version 1 (30-06-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02884832 , version 1

Cite

Maxime Bonnet. Architecture en éclosion au sein des films de Wong Kar-wai. Art et histoire de l'art. 2019. ⟨dumas-02884832⟩
284 View
338 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More