Démembrements en médecine légale : analyse expérimentale de 130 faux départs - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Dismemberment in forensic anthropology: Analysis of 130 experimental false starts

Démembrements en médecine légale : analyse expérimentale de 130 faux départs

Abstract

Cases of criminal dismemberment are encountered in forensic pathology and forensic anthropology. Post mortem dismemberment results from the use of sharp or sharp blunt instruments. Saw marks analysis aims to classify the saw: hand saw versus electrical saw; crosscut and universal saw versus rip saw; size of the teeth (“teeth per inch” TPI) and set type.
Article 1: Analysis of false start bone lesions produced by an electrical oscillating autopsy saw.
At autopsy, opening of the skull and sampling of other parts of the skeleton are usually achieved with an electrical oscillating autopsy saw. In cases of dismemberment, this autopsy saw may create additional marks to those produced by the criminal activity. In order to help the forensic pathologist to differentiate the two types of saw marks, this experimental study used a stereomicroscope to examine 130 experimental false starts produced on animal and human bones by an oscillating autopsy saw. A obvious succession of narrow and wide aspects of the walls (in a “figure 8” shape), with evident oval bone islands and undulating striae are typical patterns released by oscillating autopsy saws. But the depth of the false starts plays an important role in the variation of the features. In particular, superficial false starts tend to be associated with larger kerf widths, straight walls and longitudinal bone islands.
Article 2: Analysis of false starts lesions on human bones produced by two hand saws with high TPI.
The goal of this work was to study, with a stereomicroscope, a series of 60 experimental false starts (30 lesions for each saw) produced on human bones by two different handsaws with a high TPI (15 and 32), not studied to our knowledge in the forensic literature. Saw 2 (rip saw with a high 32 TPI and a wavy set) displayed classical features. In contrast, saw 1 (universal saw, TPI 15, alternating set) did not release expected characteristics: the minimum width of the kerf was weak, the kerf walls were straight, the striae were thin and straight and the kerf profile was very peculiar with a succession of peaks and dips that was not described before.
False starts studies are of great interest in forensic pathology and deserve to be kept on.
Des cas de démembrement criminel sont rencontrés en médecine légale et en anthropologie médico-légale. Ils résultent de l’utilisation d’instruments tranchants et tranchants-contondants. Les scies produisent des lésions osseuses spécifiques et l’observation de celles-ci permet de reconnaître certaines caractéristiques de la scie et de ses dents : scie manuelle versus scie électrique ; scie à tronçonner et/ou universelle versus scie à refendre ; taille des dents (nombre de dents par pouce ou TPI) et avoyage de la lame.
Article 1 : analyse de faux départs osseux produits par une scie électrique oscillante.
À l'autopsie, la section du crâne et d'autres parties du squelette sont généralement réalisées à l'aide d'une scie autopsique électrique. Cette scie peut créer des lésions supplémentaires à celles produites par l'activité criminelle. Afin d'aider le médecin légiste à différencier les deux types de lésions, cette étude expérimentale a utilisé un stéréomicroscope pour analyser 130 faux départs expérimentaux produits sur des os animaux et humains par une scie autopsique oscillante. Une succession évidente d'aspects étroits et larges des murs (en forme de «8»), avec des îlots osseux ovales et des stries ondulées sont des motifs généralement laissés par les scies autopsiques oscillantes, mais la profondeur des faux départs joue un rôle important dans la variation des caractéristiques. En particulier, les faux départs superficiels ont tendance à être associés à des largeurs de la lésion plus grandes, des murs droits et des îlots osseux longitudinaux.
Article 2 : analyse de faux départs sur l’os humain produits par deux scies à main présentant un TPI élevé.
Le but de ce travail était d'étudier, au stéréomicroscope, une série de 60 faux départs expérimentaux (30 lésions pour chaque scie) produits sur des os humains par deux scies à main différentes avec un TPI élevé (15 et 32), non étudiés à notre connaissance dans la littérature médico-légale. La scie 2 (scie à tronçonner avec un TPI à 32 et un avoyage ondulé) présentait des caractéristiques classiques. En revanche, la scie 1 (scie universelle, TPI à 15, avoyage alterné) n’a pas présenté les caractéristiques attendues : la largeur minimale de la lésion était faible, les murs de la lésion étaient droits, les stries étaient fines et droites et le profil de la lésion était très particulier avec une succession de sommets et de creux qui n’avaient pas été décrits auparavant.
Ces recherches sur les faux-départs osseux nous semblent d’un grand intérêt dans les expertises médico-légales et méritent d’être poursuivies.
Fichier principal
Vignette du fichier
2018NICEM072.pdf (4.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02937940 , version 1 (14-09-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02937940 , version 1

Cite

Caroline Bernardi. Démembrements en médecine légale : analyse expérimentale de 130 faux départs. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02937940⟩
50 View
458 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More