Contrôle de l'ouverture buccale après coronoïdectomie chez les patients atteints de la maladie de Langenbeck ou de Jacob : une étude rétrospective de 20 cas - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Contrôle de l'ouverture buccale après coronoïdectomie chez les patients atteints de la maladie de Langenbeck ou de Jacob : une étude rétrospective de 20 cas

Abstract

Langenbeck's and Jacob's diseases are rare causes of progressive mouth opening limitation due to the impact of hypertrophy of the coronoid process(es) on the zygomatic bone. This retrospective study included twenty patients with mouth opening limitation who underwent coronoidectomy. Contrary to the literature where recurrence rates ranging from 2 to 12% can be found and where clinical worsening can also be found in some patients, the postoperative follow-up of these patients showed that no clinical recurrence had occurred. The common point of these twenty patients was to continue physical therapy and self-rehabilitation. Although the standard treatment for these conditions is coronoidectomy, it seems important to consider the risk-benefit ratio of the patient and to operate only if the limitation of the mouth opening leads to a real clinical distress for the patient's quality of life.
Les maladies de Langenbeck et de Jacob sont des causes rares de limitation progressive de l'ouverture de la bouche, causée par l'hypertrophie du ou des coronés sur l'os zygomatique. Cette étude rétrospective a porté sur vingt patients présentant une limitation de l'ouverture de bouche et ayant subi une coronoïdectomie. Contrairement à la littérature où l'on retrouve des taux de récidive allant de 2 à 12%, le suivi postopératoire de ces patients a montré qu'aucune récidive clinique n'était survenue. Le point commun de ces vingt patients était de poursuivre une physiothérapie efficace. Bien que le traitement standard de ces affections soit la coronoïdectomie, il semble important de considérer le rapport bénéfice/risque du patient et de n'opérer que si la limitation de l'ouverture buccale entraîne une réelle souffrance clinique pour la qualité de vie du patient.
Fichier principal
Vignette du fichier
DomartMED22.pdf (968.06 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03794392 , version 1 (03-10-2022)

Identifiers

Cite

Manon Domart. Contrôle de l'ouverture buccale après coronoïdectomie chez les patients atteints de la maladie de Langenbeck ou de Jacob : une étude rétrospective de 20 cas. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨dumas-03794392⟩
86 View
100 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More